Combien coûte vraiment un crédit immobilier ?

Publié le 10 Décembre 2015

Difficile d'imaginer un projet immobilier sans emprunt. Mais le remboursement ne concerne pas seulement le capital. Quel est le détail exact des frais dont vous devrez vous acquitter ? Focus.

S'engager dans un crédit immobilier n'est pas une décision qui doit être prise à la légère, et il est important de bien s'informer avant d'entamer les démarches. Attention : le taux d'intérêt que vous communique votre établissement bancaire n'est pas suffisant pour comparer les offres ou pour déterminer le vrai prix de revient de votre emprunt. Plusieurs frais annexes vont en effet s'ajouter à ce taux.

Les frais d'assurance

L'assurance-crédit décès, aussi appelée « assurance emprunteur », est imposée par les banques dans la quasi-totalité des cas. Elle permet à vos héritiers de ne pas avoir à supporter le coût du crédit en cas de décès. Son coût s'ajoute à celui du crédit. Il peut varier entre 0,3% et 0,5% du montant du prêt. Au-delà de 65 ans, ce pourcentage peut être plus élevé. Les banques proposent également des assurances perte d'emploi. Celles-ci ne sont pas obligatoires, et sont réservées aux salariés en CDI. Elles permettent de prendre en charge les remboursements en cas de chômage. Elles coûtent entre 0,1% et 0,7% du capital emprunté.

Vous souhaitez réaliser un investissement locatif ? Un conseiller se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos prokets

Etre recontacté

Les frais de dossiers

Lorsqu'elles accordent un prêt, les banques facturent des frais de dossier. Ils peuvent être établis de manière forfaitaire ou être proportionnels au montant du prêt, pouvant atteindre jusqu'à 1% du capital. A noter que ces frais sont négociables. Il est aussi important de remarquer que ces frais peuvent être prélevés dans certains cas même si le dossier n'est pas accepté et que la demande de crédit est refusée.

Les autres frais

S'ils ne sont pas très élevés, les frais annexes sont toutefois à prendre en compte. Ils concernent les coûts engagés par la banque pour mettre en place le crédit, comme les timbres fiscaux ou encore les frais d'enregistrement. Il est rare que ces frais dépassent la centaine d'euros, quel que soit le montant du prêt.

Le TAEG, qu'est-ce que c'est ?

Le taux annuel effectif global de l'emprunt (TAEG) reflète le coût global du prêt, incluant la totalité des frais relatifs à l'emprunt. C'est sur ce taux qu'il faut se baser pour comparer le vrai coût du crédit, plutôt que sur les taux nominaux, qui peuvent cacher des surprises. A noter que les frais de notaire ne sont pas inclus dans le TAEG puisque ceux-ci ne sont pas liés au crédit. 

Livre Blanc : Comment réussir son investissement locatif ?

Télécharger

Investissement locatif : comment calculer le rendement ?

Calculer la rentabilité est impératif avant de vous lancer dans un investissement locatif…

Lire la suite

Locatif : peut-on financer un projet sans apport ?

L'investissement locatif sans apport est-il possible ? Quels critères faut-il remplir pour en bénéficier ?

Lire la suite

Appelez-nous
0800 00 94 94

Nos conseillers sont à votre disposition du Lundi au Samedi, n’hésitez pas à nous contacter.

(Numéro Vert - appel gratuit / depuis un fixe)

Du lundi au vendredi 9h à 20h00. Le samedi jusqu'à 16h.

S'inscrire à la newsletter

Pour être tenu informé des programmes et actualités inscrivez vous à la newsletter.

Recevez un conseil personnalisé

Remplissez ce formulaire, un conseiller vous contactera rapidement.