Le marché de l’immobilier neuf en hausse

Publié le 06 Octobre 2015

Le neuf va mieux. Pour le troisième trimestre consécutif, l’Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) a enregistré une amélioration des ventes de logements neufs : +19,3% de ventes globales sur le premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014. Le rebond s'est même accéléré au dernier trimestre (+23,1%) avec un total de 30 764 réservations. Les chiffres de la FPI confirment les statistiques rassurantes publiées par le ministère du logement, qui faisait état d’une hausse de 21,8 % des ventes dans le neuf sur la même période. Cette embellie s’explique principalement par  le bond de 66,2% des ventes aux investisseurs depuis le début de l’année, indique la FPI. En vigueur depuis le 1er janvier, le dispositif de défiscalisation Pinel séduit davantage que le Duflot, son prédécesseur, qui n’avait guère suscité l’intérêt des investisseurs. Plus flexible car il permet au souscripteur de choisir entre trois durées (six, neuf ou douze ans), ce régime d’incitation à l’investissement locatif offre aussi la possibilité de louer le bien à un proche (parent ou enfant). Selon la FPI, la faiblesse des taux d’intérêt, a stimulé la demande pour le dispositif.

Le marché de l’accession à la propriété en convalescence

En revanche, les efforts du gouvernement pour dynamiser l’accession des ménages à la propriété peinent à porter ses fruits. Malgré le prêt à taux zéro (PTZ) et le prêt à l’accession à la propriété (PAS), l’accession a enregistré une progression de seulement 5% par rapport au premier semestre 2014. Une progression timide qui s’explique selon le Cercle de l’Epargne par le niveau élevé des prix du neuf, qui  limite les marges de manœuvres  des primo-accédants. A cet égard, la FPI a confirmé la très légère orientation à la hausse des prix des logements, signe des tensions entre la demande et l’offre. Pour autant, tempère la FPI, la situation est fortement contrastée selon les marchés locaux. Par ailleurs, la demande pourrait  s’accélérer dans les mois à venir. Selon la Banque de France en effet, la hausse des encours de crédits à l’habitat, qui n’est pas influencée par les renégociations, a augmenté de 3,5% en juillet après +3,3% en juin. La production de crédits nouveaux à l’habitat a même atteint en juillet son niveau le plus haut depuis janvier 2003 (21,2 milliards d’euros après 18,6 milliards). 

La reprise doit être confortée

L’embellie de la demande, portée par le dispositif Pinel, ne doit pas cacher la fragilité globale du secteur, prévient la FPI. L’accession reste à la peine. Surtout, la reprise des mises en vente a lieu en comparaison avec un niveau 2014 exceptionnellement bas.  Cependant, les perspectives s’annoncent favorables dans le sillage de la reprise de l’économie attendue de l’économie française. L’immobilier est très dépendant de la conjoncture économique et de la confiance. Une amélioration durable de l’emploi, une augmentation graduelle des revenus auraient un impact positif d’autant plus que les taux d’intérêt devrait rester bas au moins encore un an et voire plus.

Découvrez tous nos programmes immobiliers neufs 

Deauville : Les visites privées de la résidence premium

Envie de découvrir la future résidence premium de Deauville ? Inscrivez-vous à une visite privée

Lire la suite

Acheter pour louer : la recette d'une opération gagnante

Les clés pour réussir son investissement locatif

Lire la suite

Appelez-nous
0800 00 94 94

Nos conseillers sont à votre disposition du Lundi au Samedi, n’hésitez pas à nous contacter.

(Numéro Vert - appel gratuit / depuis un fixe)

Du lundi au vendredi 9h à 20h. Le samedi jusqu'à 16h20.

S'inscrire à la newsletter

Pour être tenu informé des programmes et actualités inscrivez vous à la newsletter.

Recevez un conseil personnalisé

Remplissez ce formulaire, un conseiller vous contactera rapidement.