Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Nous contacter
Simulateurs
Mes favoris
AccueilArticlesNumérique, digitalisation et acquisition immobilière

Numérique, digitalisation et acquisition immobilière

publié le 02 nov. 2020
Maître Ghio, notaire à Fréjus au sein de l’étude SAS NOT@ZUR, nous témoigne de la  numérisation grandissante du secteur immobilier.

La recherche du bien immobilier et le numérique

De nos jours, la finalisation d'une acquisition immobilière est toujours précédée d'étapes incontournables que sont la recherche du bien à proprement parler et de son financement. Ces étapes ont toujours existé bien sûr, mais aujourd'hui, elles sont grandement facilitées par la généralisation de la digitalisation dans l'ensemble des services proposés.

De nombreux outils numériques nous sont proposés dès la recherche du bien. Il s'avère que 90% des projets concrétisés débutent sur internet et que 30 % des internautes français ont visité un site internet ou une application dédiés à l'immobilier (source 2015).

La recherche de biens immobiliers via des annonces en ligne a très vite été intégrée dans les habitudes, et c'est également le premier service immobilier à s'être numérisé aussi rapidement.

Les visites virtuelles de biens immobiliers à la vente vont se généraliser. En effet, si la géolocalisation des petites annonces immobilières peine à se généraliser, alors ce sont peut-être la modélisation 3D et les visites virtuelles qui vont dans un proche avenir révolutionner ce secteur en France. Il s'agit d'offrir une expérience beaucoup plus enrichie sur les annonces. Cette modélisation et cette manière de se projeter dans un logement fait dire à certains que la 3D représentera pour les annonces en ligne ce qu'était la photo dans les années 2000.

Visiter virtuellement un aparthotel Adagio

JE VISITE

Les nouvelles technologies aideront les professionnels à expliquer à leurs clients la nature et la finalité de certains contrats comme par exemple la notion de vente en état futur d'achèvement (VEFA).

En effet, dans le cadre d'une vente sur plan, donc en état futur d'achèvement, il n'est pas toujours facile de se rendre compte du bien qui sera remis à l'acquéreur 18 à 24 mois après la signature de la vente. Par définition, le bien vendu n'existe pas au moment de la transaction. Avec le numérique, le client pourra d'ici peu personnaliser son logement et le modifier par des travaux si nécessaire. Actuellement, il lui est impossible de configurer son appartement alors qu'il peut le faire pour sa voiture...

Il est vrai qu'une industrie telle que l'automobile a déjà connu sa révolution Internet avec bon nombre de clients qui configurent leur véhicule en ligne avant de passer dans une concession. Pourquoi l'immobilier, où les sommes engagées sont bien plus importantes, ne connaîtrait pas la même tendance?



Découvrir nos programmes
S'inscrire à la newsletter
 

Quel est votre projet ?






Vos coordonnées


 

Le site est protégé par reCAPTCHA et les Règles de Confidentialité et Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.