Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Nous contacter
Simulateurs
Mes favoris
AccueilArticlesInvestissement locatif : pourquoi pas l'étranger ?

Investissement locatif : pourquoi pas l'étranger ?

publié le 02 nov. 2020

Une démarche parfaitement légale

title=

Première chose à savoir : aucune loi ne vous interdit d'investir hors de France, qu'il s'agisse d'investissements financiers, immobiliers, ou autres. Vous êtes néanmoins tenu à certaines obligations déclaratives. L'achat d'un bien nécessitera le transfert de fonds dans le pays du logement dont vous souhaitez vous porter acquéreur. Or, l'ouverture d'un compte bancaire à l'étranger est légale, mais celle-ci doit être mentionnée sur votre déclaration de revenus. De même, tout virement supérieur à 10 000 euros doit être déclaré – mais rassurez-vous : c'est normalement à la banque de s'en charger.


En revanche, inutile de choisir un pays pour sa fiscalité avantageuse : toute personne ayant sa résidence fiscale en France doit payer le fisc français. Cette obligation concerne l'ensemble de ses revenus, y compris ceux qui proviennent d'autres pays. Attention : ne pas respecter ces obligations peut vous exposer en cas de contrôle fiscal à une amende pouvant atteindre 80% des sommes investies, auxquelles peuvent s'ajouter des sanctions pénales.  




 


Les précautions à prendre

title=

Avant de faire votre choix, renseignez-vous au maximum pour déterminer le pays dans lequel vous souhaitez investir. Le climat et le prix moyen au mètre carré ne doivent en aucun cas constituer les deux seuls critères de décision. Il est impératif de connaître l’évolution du marché immobilier, ses perspectives d’évolution dans les années à venir, mais aussi les données démographiques et sociales du pays.


De même, il est recommandé, avant de faire votre choix, de vous renseigner sur la législation en vigueur dans le ou les pays qui pourraient vous intéresser. De quels frais devez-vous vous acquitter au moment de l’achat ? Existe-t-il une convention fiscale bilatérale avec la France ? Dans le cas contraire, vous courez le risque de payer l’impôt foncier deux fois : en France, et dans le pays où vous avez réalisé votre investissement locatif.


Certains pays nécessitent par ailleurs de recourir à un notaire pour procéder à un achat, tandis que d’autres, comme l’Angleterre, tolèrent qu’un avocat rédige l’acte de vente. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un notaire français qui saura vous renseigner. 


Visitez !

Enfin, il est conseillé de se rendre sur place avant d'acheter son bien. Rien ne vaut une visite pour se rendre compte de la réalité d’un bien. L’occasion de se rendre compte non seulement des prestations offertes, mais aussi de la réalité du quartier, de la proximité des transports et des commerces… En somme, de tout ce qui fera l’attrait de votre bien, et qui vous rassurera sur les risques de vacance locative. 

S'inscrire à la newsletter
 

Quel est votre projet ?






Vos coordonnées


 

Le site est protégé par reCAPTCHA et les Règles de Confidentialité et Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.