Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
Nous contacter
Simulateurs
Mes favoris
AccueilArticlesAcheter dans le but de louer : pistes à suivre

Acheter dans le but de louer : pistes à suivre

publié le 02 nov. 2020

Réaliser le bon achat

La règle d’or consiste à investir dans l’immobilier dans une ville dynamique économiquement et synonyme de rentabilité locative. A contrario, éviter les lieux où les prix ont flambé. Mieux vaut  privilégier l’investissement dans une petite surface : les biens immobiliers les plus loués en France sont à 44 % des studios et des appartements deux pièces et à 23 % des trois pièces.


Pour réaliser le meilleur investissement locatif possible, il est préférable d’acheter dans un endroit que l’on connaît bien.


Optimiser la location

Afin de s’assurer de la solvabilité du locataire, le propriétaire peut exiger plusieurs documents, comme une copie de pièce d’identité ou les derniers bulletins de salaires  (attention aux faux !).


Le bailleur peut au choix souscrire la garantie contre les loyers impayés (coûtant 2,5 % environ des loyers encaissés que l’on peut défiscaliser) ou demander qu’une tierce personne se porte caution, voire les deux si le locataire est apprenti ou étudiant.


Proposer un bien en bon état encourage les locataires à respecter les lieux, à s’y sentir à l’aise et à y rester plus longtemps (ce qui limite les durées de vacance de locataires).


Enfin, en cas de méconnaissance juridique ou d’éloignement géographique, mieux vaut déléguer la gestion à des professionnels (pour un coût de 6 % à 9 % annuel des loyers).