Le mag de l'investissement immobilier
Le Mag de l'investissement immobilier
Marché de l'immobilier

Immobilier : pourquoi pas l'Espagne ?

Publié le 13/06/2016

Les prix de l'immobilier ont dégringolé ces dernières années dans la péninsule ibérique. Beaucoup de citoyens européens profitent de la décote pour investir dans l’immobilier en Espagne.

On dit souvent que l'herbe est plus verte de l'autre côté de la barrière. Pour les investisseurs immobiliers, c'est de l'autre côté des Pyrénées que certaines des meilleures affaires se négocient. Et pour cause : la crise immobilière qu'a traversé l'Espagne a provoqué une forte chute des prix au cours des dix dernières années. Dans certaines régions, ils ont même été divisés par quatre, voire davantage... Si les prix commencent à remonter, il reste de nombreuses bonnes affaires à dénicher. Le prix du mètre carré à Madrid est toujours trois à quatre fois inférieur aux tarifs parisiens à surface équivalente. Mais comment s'y retrouver dans le marché espagnol ?

Madrid et Barcelone en vedette

la Costa del Sol recèlent également des affaires à ne pas rater

Pour plus de sûreté, privilégiez les grandes agglomérations aux zones rurales. Madrid et Barcelone demeurent des valeurs sûres, qui attirent des touristes, mais aussi des cadres, des familles, des étudiants... Les zones très touristiques de la Costa Brava ou de la Costa del Sol recèlent également des affaires à ne pas rater. Dans ces régions où les salariés français atteignent un pouvoir d'achat supérieur de 50% à dont ils disposeraient dans l'Hexagone, il est parfois possible d'acquérir une villa pour le prix d'un studio à Paris.


 

Quelles démarches ?

Peu de démarches sont nécessaires pour les citoyens de l'Union européenne. Pour devenir propriétaire en Espagne, la première étape consistera à ouvrir un compte bancaire de non-résident qui vous permettra d'effectuer un virement bancaire et acquérir le bien. Il vous faudra ensuite obtenir un Numéro d'Identification des Etrangers (NIE) indispensable à tout achat immobilier. 

Quelles taxes ?

A noter que les frais de notaire devraient constituer une bonne surprise pour la plupart des acheteurs français. En effet, là où ils peuvent atteindre 8% en France dans le cadre de l’achat d’un logement ancien, ils sont beaucoup plus faibles dans la péninsule ibérique. Comptez entre 300 et 700 euros pour l’achat d’un appartement ou d’une maison. En revanche, il faut prendre en compte le versement d’une taxe de transfert (Impuesto de Transmisiones Patrimoniales, ou ITP qui portera sur un pourcentage de la valeur totale du bien dans le cadre d’un achat dans l’ancien. Celui-ci s’élève à environ 7%, mais peut varier en fonction des régions et de certaines situations d’âge et de revenus.

Dans le cas d’un achat de logement neuf, la législation prévoit une taxe sur la valeur ajoutée de 7%. Ce chiffre s’élève à 16% pour les terrains constructibles sans projet immédiat de construction.

Vous pourriez être intéressé par :
investir en bord de mer
Marché de l'immobilier
25/07/2019
Acheter en bord de mer sans se tromper
L'achat d'un appartement à la plage est un rêve pour beaucoup. A condition de savoir où et comment investir !
Lire la suite
Lire l'article

Appelez-nous
0800 00 94 94

(Numéro Vert - appel gratuit / depuis un fixe)

Du lundi au vendredi 9h à 20h. Le samedi jusqu'à 16h20.

S'inscrire à la newsletter

Recevez un conseil personnalisé