Comment investir en LMP ?

Pour peu qu’il réunisse les conditions qualificatives d’une activité de loueur en meublé professionnel, le particulier bénéficiant de ce statut peut espérer une défiscalisation plus importante que dans d’autres solutions d’investissement immobilier.

Quelles démarches effectuer pour devenir loueur en meublé professionnel ?

Pour être éligibles au statut de LMP, les particuliers exerçant cette activité doivent remplir les conditions cumulatives suivantes, conformément au Code général des impôts (CGI) :

  • l'un au moins des membres du foyer fiscal doit être inscrit au registre du commerce et des sociétés (RCS) en qualité de loueur professionnel,
  • les recettes annuelles du foyer tirées de cette activité doivent excéder 23 000 € et
  • ces revenus doivent être supérieurs à ceux du foyer fiscal imposés au titre des traitements et salaires, bénéfices industriels et commerciaux (BIC), ainsi que bénéfices agricoles et non commerciaux


Attention, car l’absence d’une seule de ces conditions sur une année civile entraîne automatiquement une requalification en loueur en meublé non professionnel (LMNP).

Pour se mettre en conformité, l’investisseur souhaitant acquérir ce statut devra donc, dans les 15 jours suivant le début de location de son bien, effectuer une inscription auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) dont il dépend, auprès duquel il effectuera les démarches :

  • d'obtention d'un numéro SIRET
  • de publicité de son activité de LMP et
  • de choix du régime fiscal choisi.

À partir du moment où l’activité est exercée à titre professionnel et habituel, la location peut n’être que saisonnière, contrairement au dispositif Pinel par exemple.
Le principal trait de cette activité commerciale, qu’elle soit exercée en société ou non, est qu’elle est réservée aux locaux d’habitation comportant les éléments mobiliers indispensables à l’occupation normale du locataire.

De quels avantages bénéficie le loueur en meublé professionnel ?

Le principal avantage du LMP est la possibilité d’imputer les déficits retirés de cette activité de son revenu global sans limitation de montant, ces déficits étant reportables sur 6 ans si les revenus globaux d’une année N sont insuffisants.

Par exemple, si un investisseur génère un déficit de 10 000 € en année N et que son conjoint déclare 40 000 € au titre de salaires cette même année, le revenu imposable du foyer diminuera à 30 000 €.

Dans le cas où l’activité de LMP générerait un déficit de 20 000 € avec des revenus salariés d’un conjoint de 10 000 €, le déficit global de 10 000 € du foyer fiscal serait alors reporté sur les revenus des années suivantes, à concurrence de 6 ans.

Le deuxième avantage de ce statut concerne les plus-values mobilières : au-delà de 5 ans d’activité, le LMP peut en effet bénéficier :

  • d'une exonération totale si la moyenne des recettes des deux derniers exercices est inférieur à 90 000 € HT ou
  • d'une exonération partielle si elle est comprise entre 90 000 € HT et 126 000 € HT. 

À défaut, ces plus-values seront soumises au régime des plus et moins-values professionnelles à court ou long terme selon les cas.

Appelez-nous
0800 00 94 94

(Numéro Vert - appel gratuit / depuis un fixe)

Du lundi au vendredi 9h à 20h. Le samedi jusqu'à 16h20.

S'inscrire à la newsletter

Recevez un conseil personnalisé